Singapore Airlines

This is the image description.

Plans de contingence en cas de retard à destination et/ou au départ des aéroports des États-Unis.

Nous nous sommes engagés à mettre en place des plans de contingence adaptés lorsque vous rencontrez un retard dans un aéroport des États-Unis d'Amérique.

 

Retard sur le tarmac

  1. L'avion ne restera pas sur le tarmac d'un aéroport des États-Unis pendant plus de quatre heures sans avoir offert aux passagers une possibilité de quitter l'appareil (sauf en cas de problème de sécurité).
  2. Des exceptions sont possibles si :
    1. Le commandant de bord détermine que faire quitter l'appareil aux passagers présente un risque pour la sécurité, comme un évènement climatique, un contrôle du trafic aérien ou une directive gouvernementale.
    2. Le contrôle du trafic aérien informe que retourner à la porte d'embarquement, ou permettre aux voyageurs de débarquer à un endroit autre que la porte d'embarquement perturberait considérablement les opérations aéroportuaires.
  3. Les clients peuvent être assurés que Singapore Airlines :
    • fournira une quantité de nourriture suffisante et d'eau potable, pas plus de deux heures après le départ de la porte d'embarquement de l'avion ou l'atterrissage si l'avion reste sur la piste, sauf si le commandant de bord détermine que des considérations liées à la sécurité empêche un tel service ;
    • fournira des installations sanitaires utilisables et une attention médicale adéquate pendant la présence sur le tarmac ;
    • informera les passagers quant au statut du retard toutes les 30 minutes en donnant les raisons du retard, si elles sont connues ;
    • informera les passagers toutes les 30 minutes qu'ils devront peut-être quitter l'appareil, si c'est effectivement possible ;
    • dispose des ressources suffisantes pour mettre le plan en place ; et
    • s'est coordonné avec les autorités aéroportuaires, les douanes des États-Unis, la Patrouille frontalière et le personnel de la Transportation Security Administration des États-Unis ans chaque aéroport des États-Unis desservis par le transporteur, pour parvenir à débarquer les passagers dans les 4 heures d'un retard sur le tarmac.

Plus dans cette section